FONDAMENTAUX

INDICES DE PROTECTION

ZONES DE PROTECTION

-

-

FONDAMENTAUX

Flux lumineux

Le flux lumineux Φ – mesuré en Lumen (lm) – est la puissance lumineuse d'une source d'éclairage. Il décrit la puissance émise dans toutes les directions et dans le spectre visible.

Intensité lumineuse

L'intensité lumineuse (abréviation: E, unité: Lux) définit la quantité de lumière donnée sur une surface définie. Ainsi, un Lux correspond à un flux lumineux d'un Lumen éclairant uniformément une surface d'un mètre carré. Par exemple: une flamme de bougie normale a une intensité lumineuse d'un Lux à une distance d'un mètre. 1 lx = 1 lm /m²

Le rendement lumineux

Le rendement lumineux est la mesure concernant l'efficacité d'une source lumineuse. Il exprime le flux lumineux (lm) par Watt (W) consommé. Plus le rapport Lumen/Watt est élevé, meilleure est la conversion en lumière de la source. Exemples: lampe à incandescence 12 lm/W, lampe halogène 20 lm/W, lampe économique 60 lm/W, lampe fluorescente en tube 90 lm/W, LED 100-120 lm/W.

La température couleur

La couleur de la lumière d'une source lumineuse est décrite par la température couleur en Kelvin (K). Les sources standards ont en général des températures couleurs selon les classifications suivantes: en dessous de 3'300 Kelvin (blanc chaud), de 3'300 à 5'300 Kelvin (blanc neutre) et en dessus de 5'300 Kelvin (blanc froid).

Rendu des couleurs

Le rendu des couleurs d'une source lumineuse décrit avec quelle fiabilité les couleurs (objets, personnes, ...) sont restituées. Il est exprimé avec l'indice de rendu des couleurs Ra (IRC, en Anglais; CRI). L'indice de rendu des couleurs est pondéré à partir de huit couleurs de test typiques. dérivé de huit apparaissant fréquemment couleurs d'essai. Un Ra de 100 est la valeur la plus élevée. Plus l'indice est bas, pires sont les propriétés de rendu des couleurs. Des sources lumineuses avec un Ra inférieur à 80 ne devraient pas être utilisés dans les lieux intérieurs où les gens restent ou travaillent pendant de longues périodes.

UGR

Le procédé de «Unified Glare Rating" (UGR) a été élaboré par la CIE (Commission internationale de l'éclairage) afin d'unifier mondialement l'évaluation de l'éblouissement. Contrairement aux procédés précédents où l'éblouissement a été évalué à partir des valeurs de luminances d'un seul luminaire, le procédé UGR calcule l'éblouissement à partir d'une installation d'éclairage complète où l'observateur a une position définie. Plus la valeur UGR est élevée, plus l'éblouissement est important.

INDICES DE PROTECTION

Certains luminaires doivent être conçus de sorte que les corps étrangers et l'humidité puissent y pénétrer le moins possible. Pour indiquer le degré de protection, le système de référence IP «Ingress Protection» est utilisé à l'aide de deux chiffres. Le premier chiffre (1 à 6) après le IP décrit la protection contre les corps étrangers, le second chiffre (1 à 8) décrit la protection contre l'humidité. Si l'un des deux indices de protection n'est pas indiqué, un grand "X" signifie "non testé".

ZONES DE PROTECTION

La norme DIN VDE 0100 partie 701 distingue trois zones de protection dans une salle de bain:

La zone 0 comprend l'intérieur du bac de douche ou de la baignoire. Ici seul des équipements, dont la tension est au maximum de 12 Volt et approuvés pour l'installation dans les bacs, peuvent être utilisés. Ils doivent avoir un indice de protection IPX7 au minimum.

La zone 1 est délimitée par les surfaces verticales de la baignoire ou du bac de douche. S'il n'y a pas de bac de douche, la zone 1 est délimitée à la surface verticale à une distance de 120 cm du pommeau de douche dans la position de repos. Dans les deux cas, la zone 1 est délimitée par le sol et par les surfaces verticales jusqu'à 2,25 m au-dessus du sol. Les luminaires doivent avoir une tension maximale de 12 Volt. Ils doivent avoir un indice de protection IPX4 au minimum. S'il y a des jets d'eau, par exemple des jets pour le massage, un indice de protection IPX5 est requis au minimum.

Les transformateurs doivent se trouver en dehors des zones 0 et 1.

La zone 2 complète la zone 1 avec une profondeur complémentaire de 0,6 mètres. Les luminaires doivent avoir un indice de protection IPX4 au minimum. S'il y a des jets d'eau, par exemple des jets pour le massage, un indice de protection IPX5 est requis au minimum. Pour les douches sans bac, les zones 0 et 2 sont à prendre en compte.

Les luminaires en dehors des zones 0 à 2 ne doivent pas remplir de mesure particulière en ce qui concerne l'indice de protection.

Les prises, y compris celles intégrées dans les luminaires, et les interrupteurs ne sont pas autorisés dans les zones 0, 1 et 2. Les interrupteurs intégrés dans les luminaires peuvent être utilisés dans les zones 1 et 2 seulement s'ils ne réduisent pas l'indice de protection des luminaires.